Le Bien-Être de ses Pieds

Je vous propose aujourd'hui un post sur les soins pour les pieds, dans le contexte de la danse mais aussi pour la vie de tous les jours. Cet article a été écrit pas Cécilia Vicq, Podologue-Pédicure et au passage, l'une de mes élèves ;-) ...

J'espère que cela vous aidera à chouchouter vos petits pieds. Et si vous avez plus de questions, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail ou en commentaire et je le transmettrai de suite à Cécilia.

Bonne journée à tous !!

 

 

En danse, nos pieds sont soumis à rude épreuve ; quel que soit le style, les contraintes sont multiples et les blessures fréquentes. Voici un petit article pour énumérer les principales affections ; en comprendre les causes, comment les soigner et quelques conseils pour les éviter.

 

  • Cors et durillons, caractérisés par une accumulation de couche cornée qui donnent à la peau une texture dure et sèche. Alors que le cor est petit et profond, le durillon est superficiel et étendu. Ils sont causés à partir de frottements et/ou d’hyper appuis et sont favorisés par des déformations des orteils et/ou des modifications des appuis plantaires.

Pour les éviter il faut bien choisir son chaussant (voir paragraphe en fin d’article), ne pas hésiter à protéger les zones sensibles (digitubes, straps, pansements, sparadrap…) lorsque vous pratiquez une activité sportive. Une hydratation quotidienne de la peau avec une crème adaptée est préconisée pour éviter le dessèchement et donc la fabrication des cellules mortes.

Pour les retirer il faut consulter un pédicure, le soin est rapide et dans la plupart des cas indolore. Pour les cors trop douloureux et/ou trop récurrents il peut vous conseiller une orthèse sur mesure et des semelles orthopédiques.

 

 

 

 

 

  • Ampoules, il s’agit d’un décollement de la couche superficielle de la peau sous forme plus ou moins d’un dôme elle est remplie de lymphe (liquide biologique stérile du corps) et parfois de sang si la couche intermédiaire de la peau est touchée. Elle est causée par un frottement intense du chaussant contre la peau. Pour les soigner, si l’ampoule est fermée (dôme intact) désinfecter à la Bétadine, puis prendre une aiguille et faites deux petits trous (de préférence sur les côtés) pour vider le liquide, attention ne JAMAIS JAMAIS arracher la peau ! Désinfecter de nouveau puis appliquer un pansement hydrocolloïde (Compeed, Urgo…. En pharmacie) il va accélérer la cicatrisation et créer un effet seconde peau qui va vous permettre de vous rechausser sans douleur. Ne pas enlever vous-même le pansement il tombe tout seul une fois la peau cicatrisée.

Si l’ampoule est ouverte, porter une attention toute particulière à la désinfection, il ne doit rester aucun débris dans la plaie, puis appliquer le pansement hydrocolloïde.

Pour les éviter, éviter les chaussures pieds nus et bien choisir son chaussant. Si vous faites souvent des ampoules malgré toutes les précautions, appliquer de la crème Nok (de la gamme Akiléïne) elle permet l’épaississement de la couche superficielle de la peau.

 

 

 

 

  • Ongle incarné, il s’agit d’une invagination d’un morceau d’ongle dans la peau dans le sillon qui crée une plaie et qui ne guérit pas sans intervention. Il est causé par une mauvaise coupe d’ongle, trop courte dans le coin et laisse un petit morceau qui quand il repousse va rentrer dans la peau. Cela provoque une inflammation puis sans traitement une infection. Pour le soigner il faut consulter au plus vite un pédicure, il vous retirera la partie de l’ongle blessante et vous mettra une mèche avec un antibiotique local.

Pour les éviter il faut éviter de couper trop court l’ongle dans les coins, il vaut mieux couper droit et limer dans les coins et éviter les chaussures trop serrées.

 

 

 

De manière générale, l’empeigne (avant de la chaussure) ne doit être ni trop étroite ni trop large, le pied doit être bien maintenu mais les orteils ne doivent pas être comprimés. Le dessus doit être plutôt souple pour laisser place aux orteils, attention aux coutures internes mal placées. Pour bien choisir sa pointure, il faut toujours se baser sur l’orteil le plus long (ce n’est pas forcément le gros orteil !). La semelle extérieure de la chaussure doit se composer d’une matière amortissant les chocs du pas (élastomère, caoutchouc…) elle ne doit pas être trop fine et plus épaisse au niveau du talon.

Pour les pointes malgré leur rigidité on peut atténuer notre inconfort) en misant principalement sur un bon choix d’empeigne. Sa largeur doit correspondre à la largeur du pied au niveau de la base des orteils. Pour les pieds larges il vaut mieux privilégier une empeigne en coupe droite que plutôt une coupe biseautée.

 

 

 

 

En conclusion, il faut chouchouter nos pieds, on leur fait subir beaucoup trop de contraintes. Pour éviter toutes ses douleurs il faut bien choisir son chaussant, protéger les zones sensibles lors de l’activité, faire une coupe d’ongle propre et bien hydrater sa peau. Il est conseillé de consulter un pédicure au moins une fois par an.

 

 

 

 

Partagez
Twittez
Aimer ce post
Please reload

Catégories
Please reload

Posts Récents

November 14, 2017

November 6, 2017

Please reload

Retrouvez-nous
  • L'Académie School M' Dance
Rechercher par Tags
Please reload